EASY JET : Laisse tes clichés chez mémé

Une invitation à se libérer des préjugés en voyageant.

Brief :

Réaliser une campagne présentant de manière originale les destinations desservies par easyJet. Donner envie de voyager à un public jeune et fauché.

Piste créative :

L’idée initiale de la campagne était de jouer sur la polysémie du mot cliché (préjugé vs photo).

Après avoir trouvé une floppée de phrases-chocs sur les destinations d’easyJet, je me lance à la recherche de l’accroche gagnante :

  • Sortez plutôt vos clichés d’un appareil photo.
  • Oubliez vos clichés, pas votre appareil photo.
  • Nous, les clichés, on peut pas les encadrer !
  • Laisse tes clichés chez mémé (mais pas ton appareil photo).
  • Viens vérifier tes clichés avec ton appareil photo.
  • Etc.

Je rédige une cinquantaine d’accroches. Aucune ne me satisfait. Au final, je ne sais plus trop si je travaille pour une compagnie aérienne ou pour un fabricant d’appareil photo.

Et puis j’identifie un autre problème. Pour la génération Instagram, notre cœur de cible, le mot cliché en photo est devenu « has been ». Je suis pris d’un doute : le message est-il vraiment compréhensible ?

Tout à coup, en pleine nuit, c’est le déclic ! Une accroche surgit du néant. Une accroche qui donne envie de faire sa valise, qui valorise les voyageurs et qui invite à la réflexion. Je la note en vitesse sur mon carnet pour ne pas l’oublier : « Derrière chaque cliché se cache une personne qui n’a pas voyagé. » Je m’aperçois plus tard que cette phrase est aussi… un cliché.

Histoire précédente

MICRODON : L’égoïsme me fait Gerblé

Histoire suivante

BOULANGER : Y’en a là-dedans !