Evacuation possible d’1,3 million d’habitants à l’approche d’un typhon

Photo : Itinéraire prévisionnel de la tempête tropicale Molave (capture d'écran du site du Centre national de prévision hydrométéorologique)

Il y a peu de temps encore, les médias nationaux ne parlaient que de Covid-19, tel un disque rayé. Depuis le 6 octobre, ce sont les tempêtes et les inondations qui font quotidiennement la une des journaux du pays. A peine le centre du Vietnam vient-il de se débarrasser de la tempête Saudel qu’une nouvelle s’apprête à frapper, plus puissante encore.
 

Baptisé Molave, le 9ème typhon en mer de l’Est de l’année et 4ème du mois a quitté le territoire philippin ce lundi, après un passage décoiffant caractérisé par des rafales atteignant 150 kilomètres heure et des précipitations ayant causé 7 glissements de terrain, des inondations massives et la disparition de 12 marins.

Le typhon devrait atteindre les côtes du centre du Vietnam ce mercredi matin. Aux vents allant jusqu’à 135 kilomètres heure s’ajouteront des pluies torrentielles dans le centre du pays entre le 28 et le 31 octobre. Pour se préparer à affronter ce « typhon très violent qui affectera une vaste région », d’après les mots du premier ministre vietnamien, les autorités ont annoncé l’évacuation potentielle de près d’1,3 million de personnes et la mobilisation de l’armée, dont « des tanks, des hélicoptères et autres moyens de transport si nécessaire » (selon une dépêche Reuters publiée le 26 octobre).


Actuellement, le bilan des inondations et des glissements de terrain qui frappent le centre du pays depuis le début du mois serait d’au moins 130 morts et 20 disparus.

Commenter l'article

Your email address will not be published.

Histoire précédente

31,8 millions de travailleurs touchés par la crise du Covid-19

Histoire suivante

RCEP: signature à Hanoï du plus vaste accord de libre-échange au monde